• le feu et le froid

    Faisant vibrer la corde sensible de mon harpe, vibrations vécues et ressenties.      Merci pour cet onguent sur plaies qui piquent, toujours aussi rougies celles-là ...
    à vous bêtes à cornes, à plumes, à fourrures et griffes ... je vous aime tant .  
    Les reptiliens sur 2 pattes n'ont qu'à bien se tenir !

    Le froid de leur sang me fait monter la forge en température ... le forgeron n'a pas d'heure, c'est le feu et le froid qui le guide.
    Là ou baisse la température, il sent qu'il doit allumer son feu, celui de la purification, les cloques sur ses mains en témoignent. 
    Sur tapis de braises quelques " buches " arrivant toujours de façon inopiné ...
    Le forgeron le sait bien , c'est pour cela qu'un autel chez "les vieux de la vieille " est situé dans la pièce, offrande au dieux
    Héphaïstos, avant l'obtention de la plus belle lame, acquise après moult salamandres dansantes entre les buches.

    Le feu et le fer font de biens belles choses...ainsi va le forgeant martelant les facettes manquantes de son âme , peut profiter d'un repos bien mérité ... bien senti

    17 janvier 2016

    « les hyper-sensiblesla décence du con »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Avril à 09:48

    que d'intensité ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :